Elodie Fougère, photographe pulsionnelle

L’index droit d’Elodie Fougère ordonne le visible. Rapide, intuitive, la photographe arpente le réel comme un terrain d’exploration. Elle connait la violence de la lumière, le vertige des contrastes, l’ironie de l’absurde. Ses cadrages au scalpel fixent des équilibres inattendus, des vérités crues, des humeurs lapidaires. Ses modèles, qu’ils soient vivants ou inanimés, semblent en dialogue perpétuel avec leur environnement, comme perdus, bavards et solitaires. Intuitive et pulsionnelle à la prise de vue, Elodie Fougère l’est encore à l’étape du traitement des images. Sans dogme, elle choisit librement la résolution brute, le développement poussé ou le bricolage numérique, crée des polyptyques, efface parfois les visages ou introduit un personnage dessiné. Un charme punk à la fois chic et trash s’évapore de ses compositions glacées, qui composent le story-board d’une vie vécue ou fantasmée, rêvée et prolongée au fil de ses déclics.

Barnabé Mons, février 2018

 

Elodie Fougère : femme, née en 1974 à Paris, 172 cm, 63kg, cheveux poivre et sel, pointure 38, vit et travaille à Lille depuis 2011.