En 2012, j’apprends que mon père est atteint d’un mésothéliome pleural et que la ligne médiane de survie sera de 6 à 18 mois.

Ma production vire soudain au noir et blanc et je réalise une série d’autoportraits que l’on pourrait qualifier de spirites, évoquant des apparitions fantomatiques.

Série de 16 photographies composée entre 2012 et 2013